Amérique du Nord,  Bonnes adresses,  Canada,  Destinations,  Restaurants & bars,  Voyages

BIG BRUNCH CHEZ ALLÔ MON COCO – MONTREAL

S’il y a bien une chaîne de restauration qu’il faudrai ouvrir en France, c’est bien Allô Mon Coco !

Ce “déjeuner modernisé” a vu le jour en 2001 et ne cesse de s’étendre dans la région du Québec depuis.

En toute honnêteté, c’est le lieu idéal pour se goinfrer un lendemain de cuite avec les copains, pour un déjeuner sympa en famille, ou même pour une envie de grosse bouffe en couple, et ce n’importe quel jour de la semaine !

Depuis notre arrivée au Québec le 9 janvier avec Jeremy, nous y sommes allés 2 fois (f**k le régime comme on dit): une fois à Montréal au quartier Mont Royal, et une fois au Centre Commercial Laurier à Québec.

Bien qu’il s’agisse de la même chaîne, chaque restaurant a ses petites différences. C’est assez logique, car ce ne sont pas les mêmes cuisiniers, ni les mêmes serveurs, ou encore la même taille de salle.

À Mont Royal (Montréal), le restaurant n’était pas très rempli à notre arrivée. Ce qui fait que c’était assez calme et que nous avons été pris en charge assez rapidement. La seule chose qui nous a un peu dérangé, c’est que nous avons été placés sur une petite table dans le passage. Nous aurions préféré une banquette près d’une fenêtre, mais ces places étaient réservées à ceux qui viennent à trois ou plus. Comme nous étions deux nous ne pouvions en profiter.

À Laurier (Québec), nous avons dû faire la queue pendant environ 20 minutes tellement il y avait de monde. Par chance, les tables de deux se libéraient plus vite, cette fois ci être à deux était à notre avantage hehe. La salle est bien plus grande que Mont Royal, cependant les tables sont serrées, et peu importe ce que je mange j’aime avoir mon petit carré de tranquillité. On nous a tout d’abord installé au milieu d’autres tables à deux, avec peu de places pour bouger les coudes, et j’avoue avoir commencé à me sentir un peu clostro. Heureusement, Jeremy a vu une banquette 2 personnes se libérer et on a immédiatement sauté dessus. Aaaaaah mon espace vitale ! (Associable moi ?). Le restaurant étant bondé, il y avait plus de brouhaha, et le service était un peu plus long (mais de pas grand chose). Cela ne nous dérangeait pas vraiment, nous n’étions pas pressés.

La carte propose énormément de choix, des œufs, des gaufres, des crêpes, des burgers etc. Qui ne pourrait pas trouver son bonheur là dedans ? Souvent les carte trop grandes peuvent refroidir, mais Allô mon Coco est une grande chaîne de déjeuner, non pas un restaurant gastronomique, alors plus il y a de choix, plus on est content car on se dit qu’on pourra y retourner et tester quelque chose d’autre !

À Mont Royal (Montréal), j’ai commandé la Gaufre Coco de Luxe: Montée de fraises, nappée de tartinade choco-noisettes et crème anglaise; servie avec 2 oeufs au choix, bacon, patates à déjeuner (pommes de terres sautées) et rôties (pain de mie grillé). Pour une grande amatrice de bonne bouffe, je me suis exploser le ventre (pardon du terme) tellement j’ai aimé ! L’assiette était énorme, et tout était vraiment très bon. J’ai sacrifié mes rôties pour pouvoir savourer le reste. Et c’est en dégustant ce plat que j’ai compris qu’il fallait monter un Allô Mon Coco en France, car nous n’avons pas du tout ce genre de brunch chez nous (du moins à Bordeaux).

À Laurier (Québec), j’ai opté pour des Œufs Bénédictes, qui m’avaient déjà fait hésiter à Montréal. J’ai pris le Bénédicte Rôti de Bœuf: 2 œufs pochés, sur pain Ciabatta avec rôti de bœuf, oignons caramélisés, fromage suisse, sauce hollandaise et réduction balsamique, servis avec des patates à déjeuner et une salade de fruits. Deuxième round, deuxième délice. La viande était très bonne, les œufs parfaitement préparés, et la sauce hollandaise… j’en salive encore !

Jeremy aime la “simplicité” en cuisine, et à opté les deux fois pour le même plat, le Déjeuner Coco Gourmand: 2 œufs au choix, bacon, jambon, saucisse, 2 crêpes babeurre (pancakes), pommes de terre et rôties. Il adore ce genre de petit déjeuner qu’il se fait parfois à la maison ou qu’il prend dans les buffet d’hôtel quand on part en voyage. La seule différence c’est qu’il ne mange jamais de pancakes. Mais depuis Allo Mon Coco, il aime ça, et je sens qu’on va en faire plus souvent à la maison ! Pour que Jeremy ne change pas de choix entre les deux fois où nous y sommes allé, c’est vraiment qu’il a aimé. Souvent d’ailleurs, il regarde mon plat avec envie et regrette de ne pas avoir pris comme moi, ou veut même faire moitié moitié. Mais pas cette fois les amis, pas cette fois, et ça veut tout dire !

Question service, que ce soit à Montréal ou à Québec, nous avons été très bien reçus. Le café est servi à volonté. Dès que vitre tasse est vide, on vient vous proposer d’en reprendre. J’ai plutôt apprécié ce concept. Les serveurs sont souriants, prêts à vous conseiller sur votre choix, et à répondre à toutes vos demandes. Rien à redire.

Parlons maintenant du prix. On s’attendait vraiment à payer cher pour tout ça, mais finalement c’est à peu près équivalent aux brunchs en France. Avec quelques suppléments, nous nous en sommes sortis les deux fois aux alentours de 20€ par personne taxes et pourboires inclus. Ce qui, a mon sens, n’est pas cher pour ce que c’est.

Au début, j’ai pensé que Allô Mon Coco était surtout fait pour les adeptes de “bouffe de gros” comme je l’appelle (sans méchanceté ni malveillance). C’est à dire des assiettes très remplies, des plats caloriques, et un ventre pire que tendu à la fin. Mais finalement, en regardant la carte, il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les appétits.

Alors si un de ces jours vous êtes au Québec et que vous souhaitez vous faire un brunch sympathique, rendez-vous chez Allô Mon Coco, le déjeuner modernisé !


Cet article vous a donné faim ? Dites le moi en commentaires ! Et si vous avez d’autres adresses de brunch à me suggérer, je vous écouterai avec grand plaisir ! 🙂

Des bécots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *