PASSER L’IMMIGRATION QUÉBÉCOISE AVEC UN PVT

Allô tout le monde ! Cela fait maintenant 6 jours que nous sommes arrivés à Montréal, et nous prenons tranquillement nos marques.

Avant de venir, ce qui m’inquiétait vraiment le plus, c’était le passage à l’immigration. J’avais lu des tas d’infos différentes, mais je n’arrivais tout de même pas à me faire une idée du déroulé. Et je pense que c’est la raison pour laquelle j’étais si angoissée.

Faisant partie d’un groupe Facebook destinés aux français qui s’expatrient au Canada, j’ai aussi pu constater que je n’étais pas la seule à me poser cette question: Comment se passe le passage à l’immigration quand on a un PVT ? Mais aussi quand on part en couple et que son conjoint/ sa conjointe n’en a pas (parce que, pas de chance, il/elle n’a pas encore été tiré au sort).

Disclaimer: Je vais vous parler ici de la façon dont les choses se sont déroulées pour nous, ce qui ne veut pas forcément dire que ce sera exactement pareil pour tout le monde.

DÉCLARATION

Pendant longtemps, et jusqu’à peu encore, alors que vous étiez encore dans votre avion, les hôtesses et stewards vous remettaient un document à remplir pour votre arrivée sur le territoire canadien. Il s’agissait d’une déclaration que vous deviez remplir, avec vos informations passeport et vos intentions en venant au Canada (vacances, travail etc).

Alors que nous étions sur le point de commencer la descente vers Montréal, nous n’avions toujours pas eu ce fameux papier. Finalement, on nous a annoncé que la déclaration ne se faisait plus dans l’avion, mais directement à une borne à l’arrivée à l’aéroport. Attention, cette info est valable pour Montréal, mais je ne sais pas comment cela se déroule pour les autres villes.

Une fois descendus de l’appareil, il suffit de suivre le panneau de sortie et récupération des bagages. Ainsi, vous arrivez dans un grand hall avec des agents de l’aéroport et de l’immigration qui vont vous indiquer par où commencer: les bornes pour la déclaration.

Si vous êtes un peu perdus au moment de répondre aux questions sur la borne, soyez rassurés, il y a toujours des agents pour vous aider.

Vous pouvez faire une déclaration à plusieurs si vous voyagez en couple, en famille, ou même entre amis pour gagner un peu de temps. Les questions seront à chaque fois individuelles quand même.

La borne va vous demander de scanner votre passeport, de donner la raison de votre venue, combien de temps vous comptez rester au Canada, et va vous prendre en photo (quand cela fonctionne). A la fin, un document résumant toutes les informations que vous avez transmises.

Personnellement, j’ai déclaré un PVT et une intention de rester 2 ans, et mon chéri, qui malheureusement n’a pas encore été tiré au sort, à déclarer être touriste et ne venir donc que pour 90 jours, qui est le temps maximal qu’il est possible de rester sur le territoire canadien avec un visa touriste.

IMMIGRATION

Une fois l’étape borne terminée, vous allez présenter le document à un agent, qui va vous indiquer où aller, en fonction de ce que vous avez déclaré (type de visa, durée de séjour etc).

Comme nous avions fait notre déclaration sur le même document malgré des visas différents, avec Jeremy nous avons été dirigés vers la même salle d’immigration, là numéro 2. Il s’agit d’une grande pièce entièrement vitrée, avec des sièges pour attendre son tour.

Ainsi, la première chose est de faire la queue pour passer à un premier comptoir où un agent d’immigration va vous remettre un ticket numéroté. Il va vous demander d’aller vous asseoir et d’attendre votre tour, annoncé à l’écran par le numéro de votre ticket.

L’attente peut être parfois longue, selon le nombre de personnes présentes dans la salle. Nous avons attendu environ 1h avant d’être appelés. Le stress monte facilement, on voit des personnes heureuses récupérer leur permis de travail, mais on a aussi vu une jeune fille en pleure qui a dû repartir en France, ne m’en demandez pas la raison.

Lorsque nous avons été appelé, nous nous sommes rendus à un comptoir avec un autre agent d’immigration à qui nous avons remis des documents. Pour moi, mon passeport, mon PVT, mon assurance, mon relevé de compte. Pour Jeremy, son passeport et son AVE. Nous pensions avoir à justifier notre union de fait, mais cela ne nous a pas été demandé. L’agent a regardé nos documents, mais n’a pas gardé mon assurance et mon relevé de compte. Elle n’a pas non plus demandé si nous avions un billet retour. Elle s’est uniquement basé sur mon relevé de compte pour nous 2, et à estimé que même s’il ne pouvait pas travailler, cela suffirait pour nous 2 pour la durée de l’AVE de Jeremy. Après avoir récupéré les documents dont elle avait besoin, elle nous a demandé de retourner nous asseoir le temps de les étudier et de décider si l’on pouvait ou non rester au Canada, et si je réunissais les conditions pour pouvoir travailler.

Après environ 15 min d’attente, l’agent nous a rappelé. J’ai obtenu mon permis de travail, et Jeremy, en tant que conjoint, s’est vu prolonger son autorisation de rester au Canada en tant que touriste à 6 mois au lieu de 3.

Attention: pour les personnes qui viennent travailler au Canada dans le domaine médical ou avec des enfants, il est demandé une attestation médicale prouvant que vous êtes en bonne santé.

BAGAGES

Peut-être vous êtes vous demandés pendant tout ce temps où étaient nos valises ? Car nous mêmes nous nous sommes posés plusieurs fois la question.

Et bien une fois toutes ces histoires d’immigration terminées, vous suivez les panneaux de sortie et de récupération des bagages. Vos valises vous attendent là, sagement, soit sur le tapis bagages soit à côté. Et personne ne craint de se faire voler ses affaires, ce qui est quand même bien cool.

CONCLUSION

Le passage à l’immigration, si vous avez bien tous vos documents et que vous êtes réglos, c’est plus de peur que de mal. Les agents sont très gentils, prêts à vous aider et à répondre à toutes vos questions. L’agent a qui nous avions eu affaire nous a donné de nombreuses informations précieuses, notamment pour savoir quels étaient les autres moyens pour que Jeremy puisse travailler.

C’est un réel soulagement et un bonheur quand on obtient finalement l’autorisation de séjourner ou plutôt dans notre cas vivre notre Canadian Dream.


J’espère que cet article pourra vous aider à visualiser un peu plus clairement le procédé d’immigration.

N’hésitez pas à me laisser vos questions en commentaires à ce sujet, je ferai mon maximum pour y répondre ! 🙂

Des bécots !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s